La crise sans précédent que nous traversons aujourd’hui démontre l’interconnexion des enjeux sociétaux, sociaux, économiques et environnementaux. Elle interroge les entreprises sur leur capacité à faire face à une telle crise, ainsi que sur leur utilité, leur raison d’être et leurs leviers d’action apour relever les défis auxquels est confrontée la société.

Alors que le monde semblait encore assez peu concerné par l’épidémie du coronavirus, l’année 2020 s’annonçait prometteuse pour l’industrie du luxe. Mais en février, la propagation du virus Covid-19 à l’échelle mondiale rebat les cartes. Le nombre de touristes, asiatiques d’abord, puis européens, chute drastiquement, et les boutiques et sites de production finissent par fermer progressivement partout dans le monde. Les marques de luxe accusent alors de forts replis de leurs ventes et voient leur valeur en bourse baisser significativement.

L’apport de l’analyse extra-financière à l’analyse financière dans le diagnostic d’une entreprise est de plus en plus partagé et reconnu par la communauté financière. Mais si dans un monde en pleine transformation, cet apport est devenu légitime pour mieux comprendre la situation actuelle et mieux anticiper l’avenir, des obstacles majeurs subsistent avant que l’intégration ne devienne la règle. Nous en avons identifié trois : la qualité des données ESG, les transformations du système d’information comptables des entreprises, ces deux premiers étant étroitement liés, et les évolutions comportementales nécessaires pour l’instauration d’un nouveau cadre de pensée, reflétant le passage à un nouveau paradigme.